Nha Trang : l’enfer russe

De Hô Chi Minh, nous partons Ho Chi Minh-152avec un sleeping bus ; le principe est simple, un bus, une quarantaine de sièges inclinables disposés en 3 rangées sur 2 étages et en avant Guingamp pour 11 heures de trajet, la clim’ à fond sur les routes pourries et sombres du Vietnam… Bertrand a en plus hérité d’une place sans espace pour les jambes, bref, le bonheur ! Grâce aux bons conseils de notre médecin, on se colle chacun un Zolpidem dans le coco. Sarah se réveillera 7 heures plus tard, comme un charme. Pour Bertrand, se sera un peu plus difficile et notre arrivée à Nha Trang, dans un hôtel près d’un chantier, rimera avec un gros dodo, pas gêné par les bruits des marteaux. Quand il émerge, nous partons à la recherche d’un déjeuner et découvrons une ville franchement moche, envahie par les touristes russes, et pas les plus raffinés…

Lire la suite