Ubud et la péninsule Bukit : le coeur de l’île de Bali

A notre arrivé à Ubud, nous nous trouvons un logement dans une mignonne petite guesthouse à la fois au calme et près du centre (Monkey Forest Road). Nous profitons d’une douche chaude (la première depuis 1 mois) puis découvrons rapidement la ville de nuit, c’est prometteur…

Après avoir petit déjeuné d’une crêpeUbud-106 verte et néanmoins délicieuse, nous louons un scooter afin de nous rendre à 2h de route dans le sud de l’île vers les fameuses plages paradisiaques de la péninsule Bukit, où Bertrand espère surfer.

LA PENINSULE BUKIT

Le sud de Bali n’a rien à voir avec le Nord et l’Est que nous avant explorés précédemment. A la vue des nombreux McDo, Burger King et consorts aux abords de la péninsule, près de Kuta, on sent que beaucoup plus de touristes arpentent cette zone de l’île. La péninsule en elle même est bien préservée et s’y promener en scooter est un régal. Nous nous arrêtons à une première plage : Padang Padang. En descendant les quelques marches, nous découvrons une toute petite plage qui donne sur une mer bleue turquoise, bordée de rochers. Un décor de carte postale ! Des surfeurs tentent de maîtriser les vagues mais la plage est vite submergée par les eaux, nous décidons donc de rebrousser chemin. En reprenant notre scooter, nous rencontrons Charlotte, quittée la veille sur Gili Air, qui vient juste de se prendre une vague alors qu’elle était tranquillement allongée sur sa serviette. Nous avons eu le nez creux !

Ubud-104

Ubud-105

Un second arrêt à Padang Beach, beaucoup plus tranquille où nous sommes seuls au monde ! Magnifique et très sauvage. La route pour y parvenir est un peu compliquée en scooter mais cela en vaut vraiment la peine !

Nous décidons de partir pour le spot mythique de l’île : Ulu Watu, où les meilleurs surfeurs du monde se retrouvent pour affronter les plus belles vagues !  Lire la suite

Gili Islands : bienvenue au paradis !

Ca y est, nous y voici enfin ! Les Gili Islands !Gili Air-100Ces 3 petites îles situées entre Bali et Lombok où les voitures et motos sont interdites et les plages paradisiaques. Le menu des 3 îles est le suivant :

  • Gili Terawangan : la plus développée où les fêtards se réunissent en masse
  • Gili Meno : « la Honey Moon Island », toute petite, avec très peu de restaurants et de logements. L’île idéale pour se la couler douce.
  • Gili Air : un mix entre les 2 îles précédentes.

MAIS QUELLE ILE CHOISIR ?

Notre choix se porte donc naturellement sur Gili Air pour 4 jours afin de profiter à la fois de la fête (mais pas trop) et d’une certaine tranquillité pour se la couler douce sans trop de touristes. Depuis Amed, nous rejoignons l’île sans encombre après 1h30 de ferry. Dès que nous accostons, nous pouvons constater que l’on ne nous avait pas menti : l’eau est turquoise, le sable blanc et les bars qui jalonnent les plages nous font plus envie les uns que les autres. On est définitivement au bon endroit, merci Lilo et Bruno pour ce cadeau !

Gili Air-129

Gili Air-115

Gili Air-101

Lire la suite

Nord et Est de Bali : loin des sentiers touristiques

1/ PEMUTARAN

Après 9h de minibus et 1h de ferry, nous débarquons enfin sur Bali au port de Gilimenuk (nord-ouest de Bali) vers 20h. Nous avons choisi de rester 3-4 jours dans la partie nord de l’île et bien nous en a pris, car nos compagnons de route ont encore devant eux 4h de route pour aller au sud de l’île !

Nos efforts pour trouver un bus public s’avèrent totalement infructueux, on dirait que la ville est morte… Heureusement, nous croisons un indonésien et sa voiture qui se rendent justement à Pemutaran, là où nous voulions aller (mais quelle coïncidence incroyable !), et qui nous propose un forfait transport-guesthouse imbattable. Nous arrivons ainsi à la Putu Guesthouse, dans un très joli bungalow où nous pouvons souffler, enfin.

Le lendemain, nous profitons de la proximité de notre hébergement avec la plage pour aller faire un peu de snorkeling et comprenons que l’Indonésie est le paradis des poissons ! Nous sommes proches d’une réserve protégée de reconstruction des coraux. Des structures ont ainsi été placées dans l’eau pour le le corail s’y fixe. C’est magnifique et ça grouille de poissons en tous genres.

Pemutaran-1

Pemutaran-5

 

Pemutaran-4

Lire la suite

Ascension du volcan Bromo sur Java

Nous quittons Yogyakarta et la ViaVia guesthouse de bon matin en minibus (via l’agence Bima, que nous ne recommandons toujours pas), pour rejoindre la ville de Cemoro Lawang, une petite bourgade montagnarde située au pied du volcan Bromo. Lorsque nous avons acheté le tour, le pseudo agent gouvernemental de la gare nous avait promis un minibus dernière génération, avec climatisation pour 10 heures de trajet… En réalité, c’est un vieux machin dans lequel l’air conditionné est un lointain souvenir, peu confortable, et cela pour 13h de trajet ! Bref, on s’est fait avoir. Nous rencontrerons plus tard d’autres voyageurs qui auront choisi l’option train, tout à fait faisable et bien plus confortable.

Bromo-5

Bromo-6

Nous arrivons donc vers 21h à Cemoro Lawang, meilleure base pour les excursions sur le Bromo. Nous avons eu la bonne idée d’acheter des pâtes en sachet, mais avons toutes les peines du monde à faire bouger le veilleur de nuit de l’hôtel pour nous apporter bols, fourchettes et eau chaude. Une fois si bien nourris, nous allons nous coucher dans cet hôtel miteux (qu’on nous avait vendu comme un super hôtel, bien évidemment) heureusement pour une courte durée puisque nous devons nous lever à 3h30 le lendemain matin pour admirer le lever de soleil…

Lire la suite

Yogya : l’âme de Java

Pour se rendre à Yogyakarta (sur l’île de Java), nous décidons de prendre l’avion avec la compagnie Lions Air (60$ par tête). Nous nous renseignons un peu sur internet et nous rendons compte que la compagnie est black listée en Europe… Dans l’avion, nous trouvons des livrets de prière pour toutes les religions… Nous ne sommes donc pas très rassurés quand l’avion décolle mais heureusement trop fatigués pour y penser (il est 6h du matin).

Nous arrivons sans encombre à Yogjakarta à 6h30, pas mécontents d’avoir choisi cette option luxe ! Nous expérimentons le bus local pour la modique somme de 0,50cents pour 2 (bus 3B, puis changer pour le 2B) afin de rejoindre le quartier Prawirotaman où nous avons eu la bonne idée de réserver une première nuit à la Viavia guesthouse. Il fait déjà très chaud quand nous parvenons sur place, pas déçus du voyage car nous sommes chaleureusement accueillis et notre chambre Jawa, très mignonne bien que petite, propre et bien décorée (compter 15$ pour la chambre avec sdb partagée). On s’écroule pour 2h de sommeil (nous nous sommes levés à 4h ce matin…). Un peu reposés, nous partons à l’assaut de Yogya.

Yogya-103

Yogya-140

Yogya-115

Lire la suite

Lombok en Indonésie : le surf à l’état sauvage

ET NOUS VOICI MAINTENANT EN INDONESIE !!!

Notre arrivée est assez différente de ce que nous attendions… En effet, nous avons attendu 1 heure pour pouvoir décoller à cause d’un violent orage lors de notre escale à Kuala Lumpur, et sommes accueillis par des trombes de pluie sur l’île de Lombok. Arrivés à Kuta Beach, au sud de l’île, il fait nuit noire, le sol est trempé et boueux, on se demande un peu ce qu’on fait là. Heureusement, nous nous installons dans un resto sympathique où nous trouvons un peu de réconfort autour de notre premier repas indonésien.

Mais pourquoi sommes-nous là???

Et non, nous n’avons pas atterri là par hasard, Lombok est réputée pour ses spots de surf, ses plages paradisiaques et pour être plus sauvage et mieux préservée que sa voisine Bali.

Lombok - Kuta-133

Lombok - Kuta-100

Lombok - Kuta-134

Lire la suite