NZ – Jour 0 et 1 : Arrivée à Auckland

Jour 0 : NOTRE ARRIVEE EN NOUVELLE ZELANDE

CA Y EST NOUS Y SOMMES ENFIN, LA NOUVELLE ZELANDE !

Par chance, le pilote de notre avion devait être pressé, nous arrivons à l’heure prévue à Auckland malgré 1h de retard au départ… Grâce à une charmante « Kiwi » rencontrée lors de notre correspondance à Melbourne, nous pouvons appeler notre loueur de van, qui vient nous chercher à l’aéroport. Nous avons loué un campervan avec toit haut (pour pouvoir rester debout dans le van) auprès de « Lucky Rental » : le moins cher. Le van n’est pas de première fraicheur et manque cruellement de rangements. Il dispose d’un petit frigo, un réchaud à gaz et un évier, ce qui est quand même pas mal ! 2 banquettes se font face et il est possible de visser une petite table à 1 pied (la stabilité n’est pas vraiment assurée). En mode nuit, le lit se construit (le mot est juste), à l’aide de 2 palettes de bois et 5 coussins que nous assemblons en mode Tetris. Cela promet de belles nuits…

Auckland-1

Notre première étape consiste à aller faire un petit plein au supermarché « Countdown » que nous avons croisé sur la route de l’aéroport. Là c’est le choc !!! On s’attendait à ce que la Nouvelle Zélande soit un pays cher mais pas à payer 2$ par citron, 3$ le poivron, la plaquette de beurre à 6$, les yaourts à 5$ les 6… Ca pique !

Notre seconde mission est de trouver le camping conseillé par notre loueur : « Ambury Regional Park » qui se trouve dans une ferme près d’Auckland. Comptez tout de même 26$ pour 2 personnes pour un accès à un champ, des toilettes, un évier et… c’est tout ! On comprend vite que nos journées vont être rythmées par la recherche de camping pas trop cher pour poser notre van. Nous arrivons tard et ne trouvons pas le Ranger censé nous ouvrir la grille et nous faire payer. Par chance, un touriste allemand nous donne le code du cadenas nous permettant de nous installer pour la nuit. Nous préparons la somme pour payer le lendemain matin mais ne trouvons personne et décidons donc de partir en fourbes… Pour une première nuit en Nouvelle Zélande, nous fraudons déjà…

 

JOUR 1 : AUCKLAND

Nous sommes étonnés de ne pas être réveillés par les coqs ! Des moutons nous souhaitent le bonjour à la place, bien plus charmant. Nous plions le lit, rangeons les affaires et partons découvrir la ville d’Auckland. La conduite à gauche de cette énorme bête de 1250 kg n’est pas aisée et nous nous faisons quelques frayeurs sur le périphérique menant en ville. Nous partons nous garer près du Victoria Park où les stationnements sont les moins chers (1,5$US de l’heure) et faisons connaissance avec un premier paradoxe de la culture Neo Zélandaise : d’énormes clubs de gym en face de fast foods. On croise de nombreuses personnes body buildées qui marchent en ville en short et débardeurs. Les concepts « d’organic food » et de « food trucks » sont très bien installés ici, à l’autre bout du monde.

Auckland-2

Auckland est l’ancienne capitale de Nouvelle Zélande. De gros buildings d’architecture disparate se partagent le trottoir avec des petits shops designs. Sur les rues principales, tous les trottoirs bénéficient de auvents. On comprend tout de suite que la Nouvelle Zélande est sujette à un climat pluvieux. Ca ne manque pas. Nous nous faisons surprendre rapidement par la pluie lors notre recherche pour trouver des recharges de gaz pour le réchaud. Nous partons à l’i-site pour glaner quelques informations (situé au niveau du Sky Center), ils proposent des cartes SIM avec recharge à 49$. Nous préférons nous rendre directement en boutique pour pouvoir avoir plus de choix.

Auckland-4

Auckland-5

Nous découvrons un centre ville sans grand charme avec des gens pressés et sommes stupéfaits par les prix pratiqués par les restaurants (comptez 10$US pour un sandwich au poulet) et les boutiques (impossible de trouver un kway à moins de 100$US !). Nous découvrons néanmoins des rues parallèles plus mignonnes près du Albert Park.

Nous partons à la quête de 2 choses primordiales : une libraire (sur Queen Street) pour acheter un atlas routier avec des cartes détaillées de Nouvelle Zélande (25$) et une carte Sim avec abonnement pré payé (Vodafone) pour pouvoir joindre les campings avant notre arrivée. En effet, il est nécessaire de prévenir le camping en amont pour qu’ils préviennent le ranger pour que celui ci soit présent lors de votre arrivée afin de vous faire payer et obtenir le code d’accès. Sans téléphone, c’est un peu compliqué, comme nous le comprendrons plus tard…

Nous quittons la ville vers le Sud Est direction la Péninsule de Coromandel. Alors que nous roulons depuis près de 2 heures, nous nous rendons compte que nous avons tourné en rond et que nous sommes seulement à 10 km d’Auckland… Nous sommes complétement perdus. Sous une pluie battante et une nuit noire, nous corrigeons notre itinéraire et visons un camping plus proche. Nous parvenons ainsi au « Omana Regional Park » où bien sûr il n’y a personne pour nous accueillir. Heureusement un système vocal nous permet de nous enregistrer, de payer les 26$ pour 2 personnes et d’obtenir le fameux code du cadenas. La pluie redouble d’intensité, nous sommes trempés. Nous nous installons sur la pelouse proche des toilettes et préparons un fameux riz pilaf avec saumon mariné au soja et au citron. Une petite douceur après une journée un peu galère.

 

POUR LA SUITE DE L’AVENTURE, C’EST PAR LA –> KAWAKAWA BAY & PENINSULE COROMANDEL

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s