Lombok en Indonésie : le surf à l’état sauvage

ET NOUS VOICI MAINTENANT EN INDONESIE !!!

Notre arrivée est assez différente de ce que nous attendions… En effet, nous avons attendu 1 heure pour pouvoir décoller à cause d’un violent orage lors de notre escale à Kuala Lumpur, et sommes accueillis par des trombes de pluie sur l’île de Lombok. Arrivés à Kuta Beach, au sud de l’île, il fait nuit noire, le sol est trempé et boueux, on se demande un peu ce qu’on fait là. Heureusement, nous nous installons dans un resto sympathique où nous trouvons un peu de réconfort autour de notre premier repas indonésien.

Mais pourquoi sommes-nous là???

Et non, nous n’avons pas atterri là par hasard, Lombok est réputée pour ses spots de surf, ses plages paradisiaques et pour être plus sauvage et mieux préservée que sa voisine Bali.

Lombok - Kuta-133

Lombok - Kuta-100

Lombok - Kuta-134

Le lendemain, nous partons à la recherche d’un cours de surf (merci Tatico !!!) que nous trouverons chez Jerry. Nous attendons la fin de l’averse pour pouvoir partir en début d’après midi avec nos 2 professeurs ninjas sur la plage de Selong Blanak, spéciale pour les débutants. Le ciel est menaçant mais n’empêche pas Sarah de se mettre rapidement debout sur sa planche, accompagnée des cris de joie de nos professeurs, ravis à chaque fois que nous prenons une vague. Après 2 heures de sport intensif, nous découvrons le café « façon Indonésie »… le plus basique de tous : le café moulu et l’eau chaude sont mis dans la tasse, et voilà ! Le « filtrage » se fait par jeu de patience en attendant que le marc de café retombe au fond de la tasse, il y a à boire et à manger ! Nous nous faisons interviewer et photographier par une horde de collégiennes qui ont toutes le même questionnaire pour leurs cours d’anglais.

Nous regagnons Kuta par une magnifique route bordant la baie et parsemée de nombreuses rizières. Il est 18h, une énorme averse s’abat sur l’île et nous confine dans notre petite chambre. Il y a même de l’eau qui coule du plafond ! Nous attendons, pensant que ça va se calmer mais devons nous rendre à l’évidence, il est 21h, et il pleut toujours comme vache qui pisse. Le propriétaire de notre guest house nous autorise gentiment à lui emprunter quelques œufs, nous nous préparons une bonne omelette et au lit !

HORREUR ! Nous sommes réveillés à 4h30 par les braillements du Muezzine de la mosquée d’à côté, bientôt rejoint par ceux des 2 autres mosquées alentour. Nous savions que l’Indonésie était un pays musulman mais nous ne nous attendions pas à une présence aussi forte (et bruyante) de la religion. Heureusement, nous avons nos boules quies pour nous aider à nous rendormir.

Après un copieux banana pancake, nous enfourchons notre scooter à la recherche d’un nouveau spot. On nous a conseillé de nous rendre à Te Ann, mais il n’y a pas de vagues. Nous continuons donc la route jusqu’à la plage de Gerupuk où des bateaux typiques emmènent les surfeurs en pleine mer pour profiter de grosses vagues.

Lombok - Kuta-110

Lombok - Kuta-108

Notre capitaine affirme nous emmenerLombok - Kuta-109 dans un coin pour débutants, mais nous constatons bien vite que nous sommes fort peu face aux nombreux surfeurs aguerris. C’est donc parti pour 2 heures de galère à se faire shampooiner régulièrement. Trop de Swell, nous n’avons pas encore le niveau pour kiffer la wave !

Epuisés, nous allons nous réfugier au « Nuggets Corner » pour un bon repas et rencontrons Cristina, une chanteuse espagnole du groupe « Fuel Fandango ».Lombok - Kuta-114

Nous nous entendons aussi bien que nous nous proposons de se retrouver pour diner, en espérant que la pluie nous permette de sortir de notre chambre… Un peu de repos et un appel aux parents de Sarah plus tard (plus jamais le coup de la baguette dans le combiné du téléphone !), nous retrouvons Critina et d’autres joyeux drilles pour déguster un bon repas, sans cesse interrompus par des enfants venant vendre des bracelets (1 fois ça va, 15 fois…).

Au vu de la météo prévue, nous décidons de quitter prématurément Lombok et commençons notre journée par la recherche d’un vol pour Yogyakarta (sur l’île de Java) car il n’est plus possible de payer par carte bancaire sur internet 48h avant le départ… Jerry nous aide encore une fois puis nous partons pour découvrir le petit marché du sud de l’île. Le marché est très sale avec du plastique partout et très boueux, ça ne donne pas vraiment envie d’acheter les fruits et légumes exposés sur le sol…

Nous partons ensuite pour une dernière session surf à la plage de nos débuts. Malheureusement, très peu de vagues pour s’amuser.

Nous partons donc pour une plage secrète « Mahuy » et quand on voit le chemin d’accès, on comprend mieux pourquoi. Une moto cross aurait été mieux adaptée que notre petit scooter de ville. Le trajet en vaut la peine car nous arrivons sur une très jolie plage avec peu de monde. Bertrand s’élance dans les vagues pour rejoindre un petit groupe de surfeurs au large. Les vagues sont hautes et dessous les rochers sont coupants. Il va falloir être prudent… Après plusieurs tentatives et même quelques succès, c’est en sortant de l’eau que l’on se rend compte que les 3 ailerons sous la planche sont cassés… Bertrand a du frotter trop près des rochers.

Après ces aventures, nous regagnons notre Guest House où nous rencontrons Catherine et Nico, 2 français qui vivent en Australie avec le même visa que nous pour le Canada. Comme ils sont comme nous en vadrouille pour quelques mois, nous  dadsdféchangeons nos impressions et même le contact du frère de Catherine, qui vit à Montréal ! Nous partons avec eux et retrouvons Cristina pour un dîner en Espanol/Anglais/Français, on mélange tout mais c’est très sympa.

On aimerait continuer la soirée, mais nous avons un avion qui décolle à 6h demain matin pour Yogyakarta, nous quittons donc nos amis pour dormir un peu !

2 réflexions sur “Lombok en Indonésie : le surf à l’état sauvage

  1. Trop stylé cette étape ! ça donne vraiment envie. Profitez bien !
    PS: Bertrand tu es un peu trop en arrière, tu pousses un peu trop l’eau avec ta planche du coup 🙂

    Charles

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s