Vientiane : la capitale endormie

Notre dernière étape au Laos s’avère très surprenante. En effet, nous ne nous attendions pas à ce que le centre de la capitale du Laos soit si tranquille. Tout est faisable facilement à pied, les maisons ne sont pas très hautes et surtout il n’y a pas trop de circulation (ça nous change des autres capitales visitées où l’on manquait de se faire écraser même sur les trottoirs !)

Vientiane-111

Vientiane-102

Nous posons nos bagages dans une horrible guesthouse (Saysouli, à éviter) dans laquelle nous avions malheureusement réservé par avance (erreur à ne plus reproduire) mais située idéalement en plein centre. Fidèles à nos habitudes, nous nous rendons au marché de nuit sur le bord du Mekong, moins tentant néanmoins que celui de Luang Prabang. Nous trouvons un bon restaurant « Lao Kitchen » qui pour des prix raisonnables nous concocte un délicieux Laap de canard (un peu de Sud Ouest dans nos assiettes) et nous achève par un copieux Mango Riz Gluant. Notre taux de cholestérol nous remercie !

Le lendemain, nous partons au marché du matin situé au nord-est de la ville et déambulons dans ce joyeux bordel ambiant avant de goûter enfin un bon café laotien avec du lait concentré, ça réveille ! Nous rencontrons Mr Papillon, un laotien qui a vécu 20 ans à Paris et qui nous parle du Laos dans un français impeccable.

Vientiane-109

Vientiane-108

Nous passons devant le palais présidentiel et visitons le Wat Sisaket et ses 10 000 bouddhas ! Impressionnant ! Nous en profitons pour nous balader autour du monastère attenant et parlons avec un moine souhaitant pratiquer son anglais.

Vientiane-106

Vientiane-103

Vientiane-107

Déjeuner sur les Champs Elysées locaux, mais pour 2$, ça change un peu ! Nous arrivons jusqu’à « l’arc de triomphe laotien », Patuxai, édifié avec du béton américain initialement destiné à la construction d’un aéroport. Aujourd’hui, c’est un monument aux morts.

Vientiane-113

La suite de l’après midiVientiane-118, se passera entre plusieurs temples disséminés dans la ville, une petite heure à bouquiner à l’Institut français et nous assisterons même à une prière au Wat Inpeng (vers 17h30).

Nous finissons la journée sur les bords du Mekong à siroter une noix de coco et une bière (devinez qui boit quoi…) déjà nostalgiques de quitter ce beau pays qui mériterait d’y rester beaucoup plus longtemps !

Une réflexion sur “Vientiane : la capitale endormie

  1. COUCOU !
    Est-ce que vous vous nourrissez bien ? L’impression que quelques kilos se sont fait la malle. Mais cela vous va bien et la couleur dorée de Sarah est superbe
    Merci de vos cartes bien arrivées,je me sens très privilégiée
    Plein de bisous
    Tatico

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s