Le nouvel an à Hanoï

hanoiNotre arrivée se fait sous un temps maussade ; fidèles à nos habitudes, nous tentons de nous situer pour rejoindre à pied notre hôtel, mais les vietnamiens nous expliquent que c’est trop loin. Nous les croyons, et bien nous a pris ! Nous montons dans un taxi avec un compteur, mais Sarah remarque qu’en 2 secondes, il passe de 13 000 dongs à 42 000 dongs, au lieu de 26 000… Bizarre bizarre…, nous informons notre chauffeur que nous avons remarqué la blague et qu’il n’a pas intérêt à nous la jouer à l’envers. Au final nous nous en tirons pour un montant correct mais lirons plus tard que l’arnaque est connue ; le chauffeur malhonnête n’a qu’à appuyer sur un bouton pour faire grimper le compteur en flèche !

Fourbus, nous nous apprêtons à nous écrouler dans un bon lit, mais il est 7h du matin et le réceptionniste nous explique que si nous voulons la chambre avant 11h, il faudra payer 25$. Petit budget oblige, nous négocions et il accepte de nous la laisser à partir de 10h30 pour rien (trop sympa, sachant que le check-in est normalement à partir de 12h !). Nous errons donc dans le quartier, heureusement très intéressant puisqu’il s’agit du vieux quartier avec les 36 rues et corporations, riche en histoires.

 

VISITE AU COEUR DU QUARTIER DES 36 RUES

Véritable mémoire de la ville, le quartier fut le centre de l’artisanat et des boutiquiers pendant des siècles. A l’époque, chacune des 36 rues était celle d’un commerce particulier : la rue de la soie (Hang Vai), la rue de vermicelles (Hang Bun), la rue de cuir (Hang Da), la rue de sucre (Hang Duong), la rue de l’acier (Hang Thiec). Aujourd’hui encore, pour le plus grand bonheur de tous, cet esprit d’artisanat et de petits métiers a été bien conservé.  L’Etat a également pris des mesures pour préserver certaines bâtisses et éviter toute initiative architecturale malheureuse.

Hanoi-216

Déambuler dans cet environnement permet une première approche très agréable d’Hanoï. Des petits stands de street food se succèdent, les odeurs des beignets fraîchement frits se mêlent à celle des raviolis vapeur et des cafés, tandis que chacun se hèle et discute d’un stand à l’autre, un vrai voyage pour les sens.

Après un petit déjeuner composé de nems pour Bertrand et de fruits pour Sarah (et c’est lui qui perd du poids !), nous regagnons enfin l’Authentic Hôtel, qui nous a surclassés pour notre prétendue « lune de miel », avec en prime une bouteille de vin chilien qui nous attend dans notre chambre ! On la garde pour la session Skype du soir même, prévue avec la famille Gimat.

Une fois reposés, nous repartons à l’assaut du vieux quartier : il y a des centaines de personnes dans les rues, les boutiques débordent de victuailles, décorations, porte-bonheurs en tous genres, en bref, un sacré bazar ! Têt est dans 2 jours, et on se sent vraiment comme à Paris le dernier week-end avant Noël.

Hanoi-238

 

PREPARATION DE TÊT : C’EST LA FÊTE !

Très importante pour les chinois, Hanoi-201vietnamiens et malaysiens, Têt c’est un peu notre anniversaire, Noël et le jour de l’an, le tout en une seule célébration ! Officiel premier jour de l’année lunaire, Têt est fêté en famille et gare à celui qui tente d’y déroger car la symbolique est très forte, et le pays entier se voit offrir jusqu’à une semaine de congés.

Il s’agit d’honorer ses ancêtres et de se porter chance pour la nouvelle année. Pour cela, les vietnamiens se débarrassent des vieilles affaires et se refont une nouvelle garde-robe (on en connaît qui passerait bien au calendrier lunaire !). Les ancêtres trépassés se voient ravitailler en biscuits, eau, alcool, faux billets et même pyjama par le moyen de petits autels dans les maisons, afin qu’ils ne manquent de rien dans l’au-delà. Les branches de cerisier en fleur sont très prisées et installées dans les foyers, et les enfants se voient distribuer des cadeaux et de l’argent. Les boutiques sont décorées de lanternes et autres ornements de couleur rouge, les temples pullulent de présents en tous genres et les vendeurs de ballons envahissent poétiquement la ville, pour le plus grand bonheur des petits et des grands !

Tout ce petit monde est donc complètement surexcité, et ça commence à nous fatiguer un peu ; les scooters s’arrêtent devant les shops qui les intéressent, peu importe s’il faut nous passer dessus pour cela. Abrutis par les klaxons et notre vigilance qui se doit d’être permanente, nous retournons en fin de journée à l’hôtel nous reposer. Un appel à notre copine Pauline et le Skype avec les Gimat nous offrent de vraies bouffées d’oxygène, peut-être que la bouteille de vin chilien débouchée n’y est pas pour rien non plus !

Hanoi-232

 

INSTANTS LUXE…

Le second jour sera consacré à la découverte de la Baie d’Ha Long qui fait l’objet d’un autre article que vous pourrez trouver ici –> « Baie d’Ha Long« .

 

Après notre croisière sur la baie, un très beau cadeau nous attend à Hanoi, deux nuits à l’hôtel de l’Opéra, somptueusement décoré ! Toujours en pseudo lune de miel, nous nous voyons surclassés en chambre Deluxe, petits chocolats délicieux et corbeille de fruits dans une chambre magnifique, avec une salle de bain de contes de fée ! Un tour à la piscine nous confirme que nous sommes au paradis, chacun à son vestiaire avec sauna et grandes serviettes moelleuses, une salle de sport déserte et bien équipée, nous y passons la fin de journée à nous prélasser !

Le rappel à l’ordre des contraintes matérielles nous oblige cependant à sortir pour réserver un bus pour la frontière avec le Laos (les agences seront fermées dès le lendemain pour Têt) et laver nos vêtements, car nous n’avons plus rien à nous mettre (merci les maillots de bain en guise de sous-vêtements !).

Nous dinons d’un succulent Bun Rieu (bouillon avec des nouilles, de gros morceaux de tomates, du tofu frit en morceaux et du bœuf ou du porc) puis retournons dans notre chambre de millionnaires pour un dodo divin !

photo (1)

 

QUARTIER FRANÇAIS ET WEST HANOI

Hanoi-225

Le lendemain, alerte rouge, Têt c’est ce soir à partir de minuit ! On nous a prévenu qu’il valait mieux faire des provisions et que les rues allaient être bondées. Plutôt que de nous embêter dans la cohue, nous nous promenons dans le quartier français, à la recherche du lycée Albert Sarrault où était scolarisée la grand-mère de Bertrand. C’est avec une certaine émotion que nous pénétrons dans l’enceinte du bâtiment, qui est maintenant une université pour MBA Business. Le gardien ne nous lâche pas d’une semelle, pas moyen de monter dans les étages, malheureusement. Nous pouvons tout de même prendre quelques photos.

Nous continuons notre exploration, admirant l’opéra, les bâtiments coloniaux le tout dans des rues presque désertes.

L’après-midi, nous nous rendons dans l’ouest du vieux quartier en espérant visiter le temple de la littérature ; hélas, Têt est passé par là et tout est fermé. Nous nous contenterons d’une promenade dans ce joli quartier puis dans un petit parc regroupant des artistes exécutant de superbes calligraphies chinoises.

 

CELEBRATION DE TÊT

Pour la soirée, rendez-vous est donné avec Alicia et Julie, Pauline et Olivier (notre couple d’amis franco-belge) ainsi des petits nouveaux qu’ils ont croisés les jours précédents. Nous nous installons à 8 dans une gargotte de rue, avec des bières pression à 25 cents, et en avant pour la belle fête ! Au final, nous trouvons facilement des stands de street food encore ouverts, nos provisions ne nous serviront pas ce coup-ci. Nous goûtons le dessert traditionnel de Têt que nous avions acheté : un énorme bloc de riz gluant, à peine sucré avec un coeur de pâte de haricots rouges, le tout enrobé dans une feuille de bananier. Sur le papier, ça n’a pas l’air terrible… en bouche ça ne l’est pas non plus !

A minuit, un feu d’artifice illumine le lac, nous nous pressons avec des milliers d’autres touristes, vietnamiens et Nounours l’ours pour l’admirer. Des enfants vendent des « Lucky Salt », petites pochettes de voile rouge contenant des allumettes et un sachet de sel porte-bonheur. Puis vers 1h, les éboueurs nettoient les rues, et les enfants nous distribuent gratuitement les pochons. Les vietnamiens rentrent en famille, il est l’heure d’aller se coucher.

Hanoi-250

Pas très frais le lendemain matin, nous profitons des derniers instants du luxe de notre hôtel puis nous découvrons avec plaisir la ville calme et déserte. En effet, 90% des restaurants et boutiques sont fermés !

Hanoi-220

Nous nous rendons avec Julie au monument d’Ho Chi Min, au palais présidentiel (splendide !) et flânons encore un peu dans la partie ouest du vieux quartier, près de l’étonnante voie ferrée qui traverse la ville.

Hanoi-253

 

Hanoi-256

Notre ultime soirée à Hanoi commence par un dîner avec Julie, puis nous partons trinquer en amoureux au Sofitel Metropolitan Legend, un hôtel somptueux dont le bar-restaurant avait les faveurs de la grand-mère de Bertrand ! On comprend mieux pourquoi en arrivant ; le Bamboo Bar est niché dans le patio intérieur de l’hôtel, au bord d’une très belle piscine. Un décor exotique en bambou et d’inspiration coloniale, de petites tables intimes et confortables et une liste de cocktails à faire tourner la tête achèvent de nous séduire. Nous achevons notre luxueuse parenthèse vietnamienne dans la douceur de l’air du soir en savourant un Daiquïri Mangue et un Singapour Sling.

Pour notre dernière Hanoi-231jour à Hanoi, nous retrouvons Pauline, Olivier, Tania et Colas (un couple de ptits suisses rencontrés lors de la soirée de Têt) devant la cathédrale Saint Joseph, qui est toujours fermée pour notre plus grand désespoir… On se contentera donc d’admirer de l’extérieur cette copie (plus petite et moins jolie quand même !) de Notre Dame. De cafés en Bo Bun, nous laissons filer le temps et une petite balade plus tard, nous nous rendons à la gare routière du nord via un bus local (prendre le bus 34 direction Minh Dinh) car c’est là que nous attend notre sleeping bus pour Dien Bien Phu, dernière étape avant le Laos !

 

Retrouvez ci dessous l’ensemble des photos prises à Hanoï !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s