Découverte de l’ancienne Cité Impériale à Hue

Après 4h de bus depuis Hoi An,3 - Hue-103 nous arrivons à Hue en début d’après midi. Une fois les motos taxis insistants renvoyés dans leurs 22 mètres, nous nous dirigeons vers le « Saïgon Hotel » (8$ la nuit) conseillé par nos amis franco-belges, à ne pas confondre avec le « Saïgon Morin Hotel » (112$ la nuit…).

hueAncienne capitale de la dynastie Nguyen, Hue est située le long de la « Perfume River ». La ville doit son charme principalement à la cité impériale, inscrite au Patrimoine de l’UNESCO. Le reste de la ville, d’architecture moderne, n’a pas vraiment d’attrait.

Nous fonçons déjeuner au restaurant « Hanh » pour déguster la spécialité de la ville, les nems Lui : viande de porc hachée et grillée autour d’une tige de citronnelle, à consommer entourée de crudités/herbes puis roulée comme un rouleau de printemps et à tremper enfin dans une sauce à la cacahuète.

1 - Hue-100

UNE BONNE BALADE A VELO POUR SE FAIRE LES CUISSOTS

Ensuite, nous prenons les vélos afin de rejoindre des pagodes situées à 7km de la ville. Des tiges d’encens colorées parsèment notre route et les marchands essayant de nous en refourguer ne manquent pas ! Nous nous perdons entre routes goudronnées et pistes terreuses, gravissant tant bien que mal les nombreuses montées, et trouvons finalement la « Tu Hieu Pagoda », nichée dans une forêt de pins. 70 moines s’affairent dans cette pagode où règne un calme apaisant. Nous nous baladons dans les jardins, regardons des moines jouer au foot puis repartons pour notre prochaine destination. Après s’être de nouveau perdus (il faut dire que les noms de rue ne sont pas toujours indiqués…), nous arrivons devant la « Tu Duc Tomb », malheureusement trop tard. Même pas possible de jeter un coup d’œil, le gardien fermant littéralement les portes devant nous pour que nous ne puissions pas voir l’intérieur sans payer les frais d’entrée… sympa !

Nous redescendons en ville, prenons un café dans un bar passant de la musique francophone (Céline Dion, Lara Fabian et même « Capri, c’est fini »… que du bonheur). Nous attendons 15 bonnes minutes que le café coule, en fredonnant distraitement les paroles bien connues… puis regagnons notre hôtel en observant les scènes de vie quotidiennes des locaux (un pousse-pousse qui déplace une armoire, ça n’arrive pas tous les jours).

Nous recroisons Julie et Alicia, rencontrées la veille puis allons déguster une autre spécialité de la ville : le Bun Bo Hue (soupe de nouilles accompagnée de salade et herbes avec un léger goût de citronnelle). La nuit tombée, notre rue est en pleine effervescence, les boutiques vendant des chaussures de marque ou des vêtements rivalisent de décibels. Impossible de marcher sur les trottoirs à cause des trop nombreux scooters garés. Bientôt les fêtes de fin d’année, les vietnamiens se pressent pour réaliser leurs dernières emplettes.

A LA DECOUVERTE DE LA CITE IMPERIALE

Le lendemain matin, nous petit-déjeunons 5 - Hue-114avec Julie et Alicia puis partons pour la Cité Impériale. En préparation du Nouvel an chinois (Têt), les trottoirs regorgent de centaines d’arbustes et de fleurs jaunes et roses prêts à être achetés. Nous flânons dans le jardin proche de la rivière où une exposition de bonsaïs est organisée.

Ca ne rigole pas, du grand art floral ! Ce sont de véritables scènes de pêche ou de contemplation qui sont représentées autour de l’arbre sacré. Offrir un bonsaï à un ami ou à la famille est quelque chose de très complexe et surtout apprécié au Vietnam.

Nous parvenons près des impressionnantes douves bordant l’enceinte de la Cité Impériale. De nombreux chauffeurs de pousse-pousse attendent les touristes pour leur proposer un tour de l’ancienne cité, nous déclinons poliment leurs propositions.

Jadis majestueuse, la cité était le lieu de résidence des grands empereurs vietnamiens de la dynastie Nguyen. De grandes réceptions et cérémonies étaient organisées en son enceinte, mais malheureusement, la Cité a été largement détruite pendant la guerre. Grâce au travail de l’UNESCO qui a reconstruit plusieurs bâtiments (un travail toujours en cours), le charme opère et l’on se sent plongés dans cette ambiance grandiose. Nous nous promenons ainsi quelques heures entre le palais royal, la résidence de la reine mère, le théâtre royal et le jardin botanique. Une exposition de photos d’époque nous permet d’imaginer le faste de cette ancienne cité dans la ville. Nous sommes pratiquement seuls à découvrir ces lieux (assez peu de touristes ici), ce qui nous permet d’en apprécier pleinement la sérénité qui s’en dégage.

7 Hue-132

9 Hue-134

9 Hue-125

1 jour ½ nous a semblé suffisant pour s’approprier le centre de la ville et se perdre dans la proche campagne. Un jour supplémentaire pourrait permettre de faire une balade en bateau sur la « Perfume River » par exemple, mais nous devons avancer, de nouvelles aventures nous attendent ! Il est donc temps de reprendre notre prochain Sleeping Bus direction Hanoï.

Publicités

6 réflexions sur “Découverte de l’ancienne Cité Impériale à Hue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s