Hoi An et ses lanternes magiques

Notre nuit dans le bus est agitée car la route est en très mauvais état et nous rebondissons dans nos couchettes à chaque nid de poule ! Arrivés à Hoi An, nous nous écroulons au « Phuoc An Hotel », puis, tels des fauves affamés, nous sortons de notre tanière à la recherche de nourriture. Nous dégustons un banh mi d’exception chez Madame Khan, proclamée reine du Banh Mi, une institution de la ville.

Hoi An a plusieurs cordes à son arc :

  • Une architecture  magnifique : près de 800 bâtiments de la vieille ville sont classés au Patrimoine de l’UNESCO : magnifiques maisons colorées de jaune, anciens magasins de style chinois ou japonais et autres temples.
  • La mecque de la mode: on compte à Hoi An entre 300 et 500 tailleurs ! Vous trouverez à tous les coins de rue des boutiques vous proposant des robes, costumes et même des chaussures sur mesure. Montrez leur une photo dans un magazine ou même un dessin, ils vous créeront le vêtement à l’identique en 2 jours ! Il est même possible de se faire envoyer vos achats directement chez vous. Bref, un business bien rôdé.
  • Une capitale gastronomique : Hoi An se targue d’avoir plusieurs spécialités très goûtues comme les white roses (grandes raviolis en pâte de riz farcis de viande avec une sauce aigre douce) et le Cao Lau (soupe de nouilles de riz, sortes de croûtons frits et herbes aromatiques). A tester absolument !
  • Une campagne invitant à la balade : des rizières d’un vert éclatant qui peuvent se visiter à vélo et des plages désertes pour se la couler douce.

Revenons à nos moutons. Alors que nous nous promenons dans l‘adorable vieille ville, nous rencontrons un couple Franco-Belge, Pauline et Olivier avec qui nous sympathisons très vite… si bien que l’après-midi se passe en allant de cafés en cafés à papoter en compagnie d’improbables coqs nains !

Hoi An-220

Nous retrouvons nos acolytes pour dîner, l’occasion pour nous de découvrir la soupe de Wonton (chinoise, avec de délicats raviolis de porc), les white roses et le Cao Lau. De cocktails en bières,nous passons une super soirée, jusqu’à nous faire prier fermement de quitter le bar (une fermeture à 23h30, en même temps, est-ce bien raisonnable ?! 😉 ).

Après s’être promis des retrouvailles festives à Hanoï, nous nous séparons, un peu « tipsy » (pompette).

Le lendemain, après un super petit déjeuner à l’hôtel (ce qui mérite d’être souligné car plutôt rare !), nous louons un scooter pour rouler vers le nord afin de gravir la fameuse montagne de marbre et visiter la ville de Danang un peu plus loin.

Hoi An-232

Ayant contourné les nombreuses boutiques vendant d’horribles sculptures de dauphins, bouddhas ou autres dragons (en vrai faux marbre importé de Chine…), nous nous lançons dans l’ascension de la montagne. Même si elle n’est pas tendre avec nos cuisses (sacré dénivelé), nous en prenons plein les yeux de par la beauté des pagodes, temples troglodytes et bouddhas sculptés directement dans la roche. Au bout de l’effort, un panorama à 360° sur la plaine d’un côté et la plage de l’autre, ça vaut le coup !


De retour en bas, comme nous l’avions promis, nous visitons la boutique de la vendeuse qui nous a « gardé » notre scooter. Pensait-elle vraiment que nous nous laisserions tenter..? Il nous manquait justement un peu de marbre pour remplir nos sacs déjà bien chargés…

Nous partons donc sans regret, les bras vides, pour Danang, grosse ville d’1 million d’habitants où nous ne nous attardons que pour déjeuner et flâner sur la plage, pas plus convaincus que ça.

Pour notre dernière journée, l’hôtel nous prête des vélos et nous roulons vers l’est de la ville, à la découverte de la campagne, de ses rizières et aussi… d’une superbe plage ! Nous jouons dans les vagues un long moment puis ré-enfourchons nos fidèles bicyclettes et allons nous éblouir du vert intense des rizières (même pas besoin de photoshop !). Bien au calme, nous profitons de cet environnement exceptionnel jusqu’au coucher du soleil, en admirant les buffles et les hérons.

Nos vélos rendus (et nos fesses meurtries…), nous dédions notre soirée à une longue promenade dans le centre de la vieille ville. Ses ruelles piétonnes, éclairées par des milliers de lanternes multicolores, nous enchantent… Le décor est vraiment splendide et en plus protégé de la circulation, nous n’avons pas du tout envie de repartir !

Après un dîner décevant chez « Chef » (seule la déco vaut le détour),
nous buvons la bière pression la moins chère jamais dégotée au « Café 43 » : 12 centimes d’euros ! en compagnie de Julie et Alicia, respectivement française en tour du monde pour 1 an et australienne en goguette pour 3 mois, comme nous. Après cette belle soirée, au lit ! Demain départ à 8h30 pour Hue, cité impériale !

Hoi An-259

Nous avons adoré nos 3 jours à Hoi An et aurions pu y passer 2 jours de plus, charmés aussi bien par l’ambiance détendue et la beauté de la vieille ville que par la campagne environnante.

Publicités

4 réflexions sur “Hoi An et ses lanternes magiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s