Farniente à Phu Quoc Island (Vietnam)

Après le passage réussi de la frontièrePhu Quoc Island-116 Cambodge – Vietnam, nos motos taxi nous emmènent à l’embarcadère et tentent de nous soutirer le double du prix convenu (mais laissent vite tomber). En attendant le bateau, nous allons faire connaissance avec nos premiers thés et cafés vietnamiens. Si le thé est délicieux et parfumé, avec un petit goût d’amande, le café lui est hyper fort, hyper sucré, comme un sirop, pas terrible à 7h du matin ! Nous comprendrons plus tard la feinte pour déguster ce café si différent du nôtre. C’est la matinée des découvertes culinaires, on se prend donc un Banh Mi (sandwich baguette avec différents types de viande, crudités et sauces soja / aigre douce) : ça fait du bien !

Maintenant, direction : LA PLAGE !

UntitledAprès 1h30 de bateau, nous voici arrivés à Phu Quoc Island à 9h. Nous devons encore négocier fermement à la sortie du bateau avec les motos taxi pour nous emmener près de Long Beach, dans l’espoir d’y trouver un hôtel disponible dans notre budget. Une fois le prix divisé par 2, nous enfourchons nos motos et partons à l’aventure. L’île est en fait très grande et très sauvage ! Nous trouvons notre bonheur près de la plage principale au Thank Kim Nga, un petit bugalow dans un jardin calme pour seulement 15$ la nuit… et avec des volets !!! Cerise sur le gâteau !

Phu Quoc Island est située sur la côté Sud du Cambodge, en faisant un point militaire stratégique pendant la guerre. Réclamée par les 2 pays, l’île a été attribuée au Vietnam par les français durant les accords de 1949. Aujourd’hui encore, le Nord Est de l’île, une zone militaire active, est interdite aux touristes. Le reste de l’île est paradisiaque, ce que les promoteurs immobiliers ont bien compris : les chantiers de resorts de luxe pullulent.

Après s’être installés, nous profitons de la plage avant de louer un scooter pour partir en expédition dans la partie Nord de l’île ouverte aux touristes. Nous croisons des plages désertes et un adorable petit village couvert longeant le bord de mer où les enfants jouent les livreurs à vélo d’une boutique à l’autre.

Après cet après midi bien rempli, nous dînons au marché de nuit, spécialisé dans les poissons, coquillages et crustacés. Conques, huîtres et serpents de mer s’ébattent dans les aquariums en attendant l’heure fatale. Un peu attrape touriste quand même… Le lendemain est consacré à la côte découverte de la côte Sud de l’île et de la plage de Sao Baï. Un décor de carte postale : sable blanc, cocotiers, mer turquoise… le paradis, à l’exception des « sandflies » (puces de sable) qui se jettent sur nos jambes vers 16h. Une vingtaine de piqures pour Sarah, c’est moche et ça démange encore 5 jours après ! Pour déjeuner, nous nous rendons à An Thoi pour trouver un Banh Mi et un flanc de manioc qui ravi Bertrand. La soirée se déroule, paisible, entre un poisson frais et un Mai Thai, décrété meilleur cocktail du monde !

Pour notre dernier jour sur l’île, nous avons réservé une excursion en bateau malgré le mauvais temps. La journée commence par une visite on ne peut plus touristique d‘une ferme à perle, dont l’extraction du coquillage arrache quelques grimaces. Nous nous rendons ensuite sur une ferme de pêcheurs en pleine mer où nous pouvons acheter des crevettes et autres crustacés fraîchement pêchés, puis voguons vers d’autres petites îles où nous plongeons avec masques et tubas. Le temps trop gris limite la visibilité mais pas les coups de soleil (teint crevette rose pour Sarah…). Nous nous improvisons pêcheurs à l’aide d’une bobine et de fil en nylon. De manière surprenante, ça mord ! Autour de nous, des vietnamiens vivant sur les îles alentour se déplacent sur des radeaux improvisés, loin des gilets de sauvetage et chaussures à talons de certains touristes.

La journée s’achève par un verre sur la plage, en regardant le soleil se coucher. Encore éloignée du tourisme de masse, ces 3 jours sur Phu Quoc Island ont été particulièrement reposants. L’emplacement, près de Long Beach sans être directement sur la plage, était idéal car proche des restaurants et des bars tout en offrant un très bon point de départ pour visiter le reste de l’île.

Phu Quoc Island-135

Publicités

3 réflexions sur “Farniente à Phu Quoc Island (Vietnam)

    • C’est vrai qu’il faisait plutôt bon sur cette île ! Les piqûres de Sandflies en revanche mettent beaucoup de temps à disparaître, j’en suis encore couverte (et c’est très laid !). Heureusement les démangeaisons sont moins intenses… 10 jours après !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s