Une virée dans la campagne Khmer à Battambang

Après notre virée détente-culture à Siem ReapBattambang-1, nous reprenons un bus pour Battambang au Nord Ouest du Lac de Tonlé Sap. Notre arrivée dans la ville se fait sous une chaleur écrasante. La ville n’ayant pas d’attrait particulier, nous louons une moto semi automatique, ce qui donne du fil à retordre au début à Bertrand et pas mal de secousses à Sarah, pour découvrir les environs.

Nous suivons le fleuve vers le Nord et croisons de nombreux petits villages charmants, des maisons sur pilotis et des rizières d’un vert éclatant. Nous nous perdons ainsi dans la campagne au gré de notre inspiration (pas toujours bonne…) et croisons une population locale des plus sympathiques, qui tient à nous saluer d’un anglais approximatif (voire même engager la conversation en khmer : la c’est nous qui galérons !). Notre après midi se termine à la piscine car il est important de se rafraichir un peu ! Nous dinons dans une ville très peu animé (alors qu’il n’est que 20h), avec seulement quelques restaurants encore ouverts, ça nous change de Siem Reap.

Le lendemain, c’est cours de cuisine khmer le matin pour seulement 10$ / personne. Nous rejoignons la « Narry kitchen » tenue par un patron excentrique mais très agréable. Le groupe est composé de 10 personnes et animé par 2 chefs loquaces, tentant parfois quelques bons mots en français.

Un programme chargé nous attend et commence par la découverte et achats de quelques ingrédients au marché : poissons vivants, criquetgrillés, têtes de porcs et mêmes rats dépecés partagent la vedette avec des fruits et légumes, un peu plus appétissants. Les cambodgiens prennent ici leurs petits déjeuners dans les nombreux stands de soupes de nouilles. Le chef nous explique les différentes utilisations des légumes et racines rencontrées sous les yeux attentifs des commerçants.

De retour en cuisine, nous nous attelons à la préparation de 4 plats khmers typiques : Amok de poisson, Lok Lak de bœuf, nems au porc et banane au tapioca et lait de coco, ça s’annonce prometteur !

Nous commençons par nous muscler le bras pour la réalisation au pilon et mortier de la pâte de curry Amok, manquons de nous ébouillanter à la friture des nems et de nous couper un doigt en éminçant les multiples légumes et herbes aromatiques. Les casseroles crépitent tandis que la vapeur s’échappe du fait-tout contenant les Amoks. On commence à saliver.

Il est temps de passer à table, Battambang-26nous nous régalons de nos préparations avec une certaine fierté ! We did it !!!

L’après midi, nous louons à nouveau un scooter (automatique ce coup-ci) et partons vers le sud au Phnom Sampeu. Après 30 minutes de route, nous arrivons au pied d’une montagne surplombée par un temple. La promenade jusqu’au sommet est superbe et chargée d’histoire : nous passons notamment par une grotte où plus de 10 000 personnes ont été assassinées par les khmers rouges, certaines ossements sont conservés dans une sépulture en verre, illustrant avec force cette tragédie. Poursuivant notre ascension, nous arrivons à une pagode et à un monastère en haut de la montagne ; là, c’est l’heure du goûter, une dizaine de singes se régalent d’ananas frais offerts par 3 jeunes allemands pas tellement rassurés !

Il est déjà temps de redescendre, car nous ne voulons pas rater la dernière attraction; au coucher du soleil, des centaines de milliers de chauves-souris s’échappent par l’ouverture d’une grotte à flanc de falaise ! Nous nous installons parmi les autres touristes et attendons un bon quart d’heure, en nous demandant s’il ne s’agit pas d’un attrape pigeon. Que nenni, les volatiles sont de sortie et après un lâcher plutôt sporadique des cent premiers, ce se sont des centaines de milliers de ces bestioles qui sortent en un nuage grouillant pendant plus de 20 minutes, à la recherche du dîner !

Impressionnés, nous repartons pour Battambang, où nous avons changés d’hôtel ; pour 8$, nous avons une belle chambre double, au calme, mais sans serviette de toilette… Après moult tentatives d’explications au réceptionniste qui ne parle pas un traître mot d’anglais, il finira par nous en apporter des toutes neuves dans notre chambre ! Nous dînons avec une partie du groupe rencontrée lors de notre cours de cuisine et après un succulent fruit shake (purée de fruits exotiques glacée), au dodo, demain départ pour Phnom Penh.

5 réflexions sur “Une virée dans la campagne Khmer à Battambang

  1. Quelle bonne idée ce cours de cuisine, à vous lire j’en ai les papilles qui frémissent .Toujours aussi agréables vos partages et félicitations à tous les deux pour votre régularité.
    bisous

    J'aime

  2. on vous voit rentrer dans votre voyage, un vrai plaisir, si nous ne ressentons pas la chaleur, c’est qu’on est dans la neige jusqu’au cou, 60 cm à la maison, jamais vu ça.
    bisous

    J'aime

Répondre à Isa Gimat Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s