Pyin Oo Lwin – Hsipaw : Le train infernal

Une fois Sarah remise sur pied, nousPyin Oo Lwin-104quittons le chaos de Mandalay pour partir en taxi dans le Nord du Pays vers Pyin Oo Lwin avec 1h30 de retard car le 1er chauffeur qui devait venir nous chercher nous avait apparemment oublié… 2 heures de routes sinueuses et escarpées plus tard, nous arrivons dans ce qui est décrit par le Lonely Planet comme « une ville à l’architecture coloniale, prisée le week end pour fuir la chaleur et l’effervescence de Mandalay »… la réalité est toute autre…

Une grande rue très fréquentée traverse un petit village relativement morne, jonchée d’hôtels pour la plupart délabrés. La pluie battante n’arrange rien à ce tableau un peu triste. Même la tour horloge baptisée le « Big Ben Birman » nous semble bien décevante. Nous partons donc nous réfugier sous le marché couvert où la vie bat son plein entre les stands de vêtements, de fruits et légumes et autres petits restaurants avec quelques chaises et tables basses en plastique. L’atmosphère bon enfant nous réconforte quelque peu.

Nous décidons néanmoins de quitter la ville dès le lendemain pour rejoindre Hsipaw en train par le fameux viaduc du Gokteik, haut de 97m et long de 688m ! Pyin Oo Lwin-105Impossible de réserver en avance son billet de train (même à la gare). Nous nous rendons donc le lendemain à 7h30 au guichet (1h en avance) pour acheter nos billets et tombons sur une queue d’une bonne vingtaine de touristes partageant le même dessein que nous. Le guichet est éclairé à la bougie et une seule personne, sur les 4 présentes, répond aux requêtes des voyageurs sur l’unique cahier de réservation disponible… Nous commençons à nous habituer au rythme lent du pays. 1h30 plus tard, dûment munis de nos billets, nous prenons place à bord de « l’ordinary class » pour 1,2$ chacun… Le confort est rudimentaire (banc en bois) et nous partageons le wagon avec des sacs de légumes et d’épices. Le train avance tant bien que mal, sautillant littéralement sur les rails et nous bringuebalant de gauche à droite avec la sensation que les wagons peuvent se détacher à chaque virage ! On en vient à regretter le service offert par la SNCF ! Malgré la brume et la pluie, nous pouvons apercevoir des rizières, des buffles et les montagnes environnantes.

Nous sympathisons en route avec un groupe de français qui nous fait goûter des sucreries birmanes plus répugnantes les unes que les autres : pêches séchées (comprendre moisies), prunes imbibées dans l’alcool, barbe à papa locale et lingot à l’arôme de chocolat (et surtout au goût d’huile de palme).

Le passage du viaduc, le plus long et le plus haut de Birmanie, se fait en roulant au pas et en écoutant la structure craquer de manière inquiétante. Sujets au vertige s’abstenir…

Nous finissons le trajet de 7 heures tout de même, en 1ère classe, en compagnie de Jean Jo, Isabelle et d’une souris se promenant sous les sièges.

2 réflexions sur “Pyin Oo Lwin – Hsipaw : Le train infernal

  1. hello les grands voyageurs!
    Bravo pour votre blog passionnant.
    Nous, on a repris nos habitude françaises et vos reportings et photos nous font rêver.
    On retrouve bien nos impressions partagées notamment lors de notre périple en train.
    Nous espérons que tout va bien pour vous.
    Amitiés
    Isabelle et Jean Jo

    J'aime

    • Hello !!
      Quel plaisir de voir que vous nous suivez ! On a pas mal pensé à vous pendant la suite de notre voyage en Birmanie. On est au Vietnam en ce moment, on vous le conseille pour votre prochain périple, si ce n’est pas déjà fait !
      On vous embrasse

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s