Le saviez-vous ? Saveurs de la cuisine birmane

Myanmar foodLa cuisine birmane n’est pas aussi variée et beaucoup plus grasse que celle de son voisin thaïlandais. Le repas typique birman se compose soit de riz soit de nouilles auxquels s’ajoutent divers accompagnements. Chaque repas est servi avec un thé vert sans grand goût mais qui fait tout de même la renommée du pays. Il est possible de manger sur les stands de rue pour 1 euro environ (si vous n’êtes pas trop regardant sur l’hygiène de la préparation de vos plats) ou au restaurant pour moins de 5 euros par personne.

De fortes influences indiennes se font sentir dans la cuisine birmane.Myanmar foodAinsi vous trouverez dans tous les villages traversés de bons curries birmans de poulet, porc ou poisson (moins épicés que leurs homologues indiens) que l’on vous servira avec un bol de riz, un bol de cornichons, des poivrons marinés, une assiette de piments et une soupe dont nous n’avons pas encore identifié le contenu… La présence (abondante) d’huile sur les curries provient aussi bien de la méthode de cuisson (le curry est prêt quand l’huile est remontée) qu’à des mesures d’hygiène : l’huile constituant une couche protectrice quand les curries sont exposés à l’air libre la journée, à la merci des mouches.

La proximité de la Chine influence également les menus en Birmanie ; ainsi, vous trouverez toute sorte de pâtes ou riz frits accompagnés de légumes, poulet, porc ou poisson et surmontés d’un œuf au plat frit. Souvent assez huileux, ces plats sont copieux et permettront de vous rassasier après une journée de visite.

Sur les marchés, vous trouvez de tout !!! Du poisson séché qui empeste, des fruits et légumes en tout genre, du poulet découpé et du poisson (peu frais…) qui trainent sur le trottoir infestés de mouches… Se perdre dans les marchés est une expérience pour tous vos sens !

Dans la région Shan, vous trouverez d’excellentes Shan Noodle Soups,Shan Noodle Soupcomposées de nouilles de riz, carottes, choux, champignons, cacahuètes, huile pimentée tout cela revenu dans un bouillon très goutû (vous pouvez trouver également les mêmes nouilles en salade) pour souvent moins d’un euro dans les échoppes du marché.

En France, on a coutume de dire que « tout est bon dans le cochon », ici ça serait plutôt « dans le poulet, rien n’est mauvais ! ». Les pattes, le croupion et même la tête sont consommés en brochette au barbecue. Ames sensibles s’abstenir…

Enfin, il ne semble pas qu’il y ait vraiment d’horaire fixe pour les repas tant les petits stands de rue sont bondés tout au long de la journée. Dans tous les cas, les birmans mangent tôt le soir et il est souvent difficile de trouver une table après 21h30.

2 réflexions sur “Le saviez-vous ? Saveurs de la cuisine birmane

    • Ca a joué des tours à Sarah qui est bloquée au lit avec ce qui semblerait être une gastro aujourd’hui… On va peut être s’offrir le luxe d’augmenter un peu notre budget nourriture… 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s